Rénovation urbaine Pyramides – Bois Sauvage : un changement de cap?

Photo : La Place Jules Vallès devrait être détruite dans les 5 ans, selon la volonté de la municipalité dans ce nouveau programme de rénovation urbaine
 

D’où vient le projet de rénovation urbaine pour le Bois Sauvage et les Pyramides, dont les contours ont été dévoilés par l’équipe municipale en ce mois de septembre 2021?

 
Les Pyramides et le Bois Sauvage sont engagés dans le programme ANRU (Agence nationale de rénovation urbaine), depuis sa création en 2003. Plusieurs travaux d’ampleur depuis 15 ans sont inscrits dans ce programme national, auquel participent aussi la Ville et les autres collectivités ainsi que les bailleurs. Des destructions et reconstructions d’immeubles ont eu lieu, de la rénovation d’équipements, et aussi des aménagements de rues ou d’espaces publics : place Camille Guérin, Place Allende et ex-Caravelle, les Miroirs…
 
La seconde phase de ce programme ANRU, désormais appelé NPNRU (Nouveau programme de rénovation urbaine) est lancée. Les Pyramides et Bois Sauvage ont été inscrits par la ville dans ce projet. Le maire et son équipe ont présenté début septembre les chantiers principaux à venir.
 
Informations à venir
 

Une volonté de départ d’ouvrir et de créer de l’espace

« Depuis 2006, c’est une action globale de rénovation urbaine qui est menée pour faire respirer le quartier, l’ouvrir sur la ville et lui donner un coup de jeune. » est-il indiqué sur la page dédiée du site internet de la ville d’Evry-Courcouronnes. La ville qui communiquait aussi dans ce sens il y a 8 ans. Voir la vidéo d’explication des travaux de rénovation et la fin de la destruction de la caravelle :
 
 
 
 
Voir également la vidéo d’inauguration de l’allée Jules Vallès, le 14 septembre 2013
 
 
 
 
Quelques éléments du discours du maire d’alors, Francis Chouat (à partir de 2’44 ») :
« Il aura fallu dix ans, en tout les cas au moins 7 ans, à travers un grand travail de réflexion, des dizaines et des dizaines de réunions de concertation, pour aboutir à cette ouverture du quartier, et faire en sorte qu’il rayonne. Et que de réalisations il a fallu pour en arriver là ! L’espace public pouvait donc alors  totalement changer de peau, avec un objectif : circuler dans les Pyramides, que l’on y habite ou que l’on n’y habite pas, comme dans n’importe quel autre quartier. »
 
Quelques éléments du discours de Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur (à partir de 5’25 ») :
« Au fond ce que nous avons voulu dire, c’est qu’il fallait que ce quartier s’ouvre au coeur de ville, comme sur le Parc des Loges et dans son lien avec le Bois Sauvage. Dans ces quartiers se bâtit l’avenir de notre pays, dans ces quartiers nous voulons donner une espérance à la jeunesse, dans ces quartiers c’est la France de demain qui se bâtit progressivement. Mais au fond, et c’est un message qui me parait tellement important, c’est que Evry soit toujours un exemple (…) »
 

Plus récemment, voici ce qu’écrit l’actuel maire Stéphane Beaudet, le 08/09/2021 sur Facebook :
« Au delà des aspects purement financier, cette transformation implique aussi un diagnostic du territoire pour rectifier les dysfonctionnements avérés et trouver les solutions d’accompagnements »

Nous sommes dans l’expectative (comme les habitants que nous rencontrons régulièrement) suite aux dernières réalisations (constructions en cours de bâtiments en lieu et place de la Caravelle, choix du site pour la future maison de quartier) et au nouveau projet annoncé : la destruction de la place Jules Vallès. Nous ne percevons pas dans quelle mesure ces nouveaux travaux s’inscrivent dans la perspective de faire respirer le quartier, l’ouvrir sur la ville et lui donner un coup de jeune, comme annoncé depuis 2006. Peut-on encore croire à la préfiguration d’une transformation exemplaire à l’échelle nationale annoncée par le trio Valls Chouat Beaudet ?