Repas froids dans les cantines : le maire et sa majorité ont fauté

contre les repas froids dans les cantines

Alors que se profilent la fin des vacances de février, une partie des parents d’élèves vient de recevoir l’information de la part du service scolaire de la municipalité : les repas chauds sont de retour à partir de la rentrée du lundi 1er mars dans nos écoles élémentaires.

L’épilogue d’un bien triste feuilleton, que la Ville a imposé aux milliers de familles de la ville, lorsqu’elle nous a informé le 1er février que nos enfants se verraient servir des repas froids « à partir du lundi 8 février » dans l’ensemble des cantines d’élémentaires d’Evry-Courcouronnes (les maternelles n’étaient pas concernées).

Notre groupe Agissons Citoyens a rapidement réagi, en transmettant dès le 3 février un courrier au maire (voir ci-dessous), l’invitant expressément à revoir sa décision de servir des repas chauds dans les cantines, alors même que les températures étaient négatives.

Il s’agit selon nous d’une décision non seulement injuste pour les familles, et d’autant plus incompréhensible dans notre ville « capitale » de l’Essonne alors que la plupart des villes voisines ont maintenu ce service public essentiel pour le bien-être de nos enfants.

courrier repas froids

Pour le maire, protester contre les repas froids est « ubuesque »…

Comme nous, vous êtes de nombreux parents à vous être indignés des conditions de prise en charge de nos enfants en cette période où le thermomètre est en dessous de 0. Et malgré quelques tentatives d’explication à travers les réseaux sociaux d’élus de la majorité, aucune raison valable ne justifie une telle décision.
 
A la suite de notre interpellation du maire, nous avons obtenu une réponse mardi 9 février. Stéphane Beaudet considère tout d’abord dans son courrier « ubuesque » que nous osions nous adresser à lui de cette manière. Comme si nous n’étions pas au courant de la crise sanitaire et de ses conséquences. Il nous reproche donc de « mettre de l’huile sur le feu » lorsque nous réclamons des repas chauds pour nos enfants.
 

Comme l’a aussi expliqué la Ville, Monsieur le maire tente de justifier son choix de servir des repas froids par le durcissement du protocole sanitaire, empêchant de réunir dans un même espace autant d’enfants. Mais nous lui avons stipulé que les villes des alentours parvenaient toujours à servir des repas chauds aux élèves qui restent à la cantine.

Face à ces remarques formulées par le maire, et l’incertitude qui pesait alors sur la rentrée du mois de mars, nous lui avons écrit un nouveau courrier le 10 février, en lui transmettant les menus de cantines des villes avoisinantes qui ont maintenu les repas chauds, puisqu’il semblait en douter, et en lui demandant expressément d’informer au plus vite les familles sur les conditions de la rentrée. Chose faite finalement à quelques jours de la reprise des classes. Face à la levée de boucliers de nombreux parents et l’alerte émise par vos représentants Agissons Citoyens, la municipalité s’est résolue à se retrousser les manches et à servir de nouveau des repas chauds dans les cantines d’élémentaires.
 
Nous continuerons pour notre part à rester vigilants quant à la gestion des écoles et des cantines sur notre ville, dans l’intérêt de toutes les familles d’Evry-Courcouronnes.